Question des « travailleurs pauvres » et les actions de la Commission

Question de Dominique Martin à la Commission européenne.

Les statistiques européennes montrent que 10% des travailleurs en Europe seraient des « travailleurs pauvres », des personnes qui vivent toujours en dessous du seuil de pauvreté alors qu’elles travaillent. Prévenir la pauvreté dans le travail n’est pas pris en compte par la stratégie Europe 2020 de la Commission européenne. Ce texte cible les chômeurs, comme étant particulièrement susceptibles de basculer sous le seuil de pauvreté mais sans prendre en compte les travailleurs les plus démunis. En outre, selon les études faites par l’Agence européenne EUROFOUND, il existe un lien direct entre les politiques d’austérité et l’augmentation des formes précaires d’emploi ou du nombre d’européens qui présentent un fort risque de pauvreté.

– Quelles actions la Commission a-t- elle prises pour combattre ce phénomène des travailleurs pauvres ?

– La Commission ne pense-t- elle pas que l’obsession de Bruxelles de créer un marché intérieur de l’Union européenne est également responsable de la situation difficile des « travailleurs pauvres », fruit de la concurrence déloyale et du dumping social ?

– La Commission admet-elle que les politiques d’austérité, promues par elle-même, ont augmenté le risque de la pauvreté parmi les travailleurs ?