Proposition de résolution du Parlement européen sur les mesures pour empêcher de nouvelles pertes d’emplois suite aux acquisitions réalisées par la Chine en Europe.

Proposition de résolution de Dominique Martin déposée conformément à l’article 133

Le Parlement européen,
–       vu l’article 133 de son règlement,

A. Considérant qu’il est de notoriété publique que la Chine réalise en Europe et plus particulièrement en France des acquisitions patrimoniales, des prises de participation et des implantations directes ;

B. Considérant que l’UE fait face à cette situation tout à la fois très concrète, inédite et alarmante ;

C. Considérant que les exemples se font de plus en plus nombreux : acquisitions récentes du Club Med, participation au sauvetage de PSA, rachat de Baccarat, rachat du prêt-à-porter français Maje, Sandro et Claudie Pierlot, investissement dans le bœuf, le porc, le poulet, le lait (comme les laiteries Saint-Hubert), les céréales, achat de plusieurs vignobles français, ou encore achat de milliers d’hectares de plantations ;

D. Considérant que l’Union européenne a déjà décidé d’imposer des droits antidumping sur les importations d’acier chinois ;

  1. Demande à la Commission de réaliser une étude sérieuse sur les risques de ces acquisitions sur le secteur de l’emploi ;
  2. Demande à la Commission de transmettre aux Députés européens ces études ;
  3. Demande à la Commission de permettre aux États membres de se protéger face au nouveau dumping social qui risque de se développer entre l’UE et la Chine.