Proposition de modification du Règlement du parlement et du Conseil relatif au Fond Social Européen

Proposition de modification du Règlement du parlement et du Conseil relatif au Fond Social Européen (FSE) afin d’augmenter le montant du préfinancement initial dédié à l’Initiative pour l’Emploi des Jeunes

Le chômage des jeunes est un phénomène inquiétant en Europe, il est donc légitime que l’on s’y intéresse et, effectivement, intervenir sur les régions où le chômage des jeunes dépasse les 25%, grâce à une augmentation du préfinancement de 1 à 30% à budget constant semblerait être une nécessité.

Toutefois cela semble être un vœu pieu : comme on a pu le constater en France, avec des mesures type emplois jeunes ou emplois d’avenir, ces programmes sont souvent un échec. En effet, le passage à l’emploi ne sera possible que si des emplois existent et ces mesures ne créeront pas d’emploi ex-nihilo. La mise en disposition dès 2015 de l’intégralité des fonds, comme le promet la Commission, est certes louable mais ne suffira pas : le chômage des jeunes n’est pas dû à la faiblesse de ce préfinancement mais à la disparition et au manque d’emplois.

La seule solution est de protéger nos productions contre le dumping social, de pratiquer un protectionnisme avisé à l’échelon de chaque États-membres et de leur permettre de prendre les mesures nécessaires pour créer de l’emploi et sortir de la crise. Il n’y a qu’ainsi que nous pourrons sortir les jeunes du chômage.