Propagande, sauvetage du projet européen : les dessous des réformes sociales européennes

Déclaration écrite de Dominique Martin, Député français FN/ENL au Parlement européen.

Il semblerait que les tenants et les aboutissants du Pilier social européen des droits sociaux (EPSR) n’évoluent pas malgré les travaux réalisés en Commission emploi et affaires sociales (EMPL).

L’EPSR semble toujours refléter la nécessité pour l’Union européenne « d’opérer un changement de paradigme vers un modèle social européen fort » : en clair, une harmonisation et donc malheureusement un nivellement vers le bas !

L’Europe existe depuis de nombreuses années, et chacun des États qui la compose (il n’est pas question ici des États membres mais bien des États souverains) a su adapter avec succès, selon ses propres besoins, prenant en compte les particularités de chaque profession, son propre modèle social. Il faut préserver ces particularités et tendre vers le haut en échangeant les bonnes pratiques, et non déconstruire !

Au-delà de l’harmonisation, je dénonce une volonté sous-jacente plus grave : celle d’une propagande ayant pour but de faire passer l’UE pour seule solution aux problèmes des citoyens, le désir de sauver un projet européen abimé, sans effectuer en profondeur les réformes qui s’imposent.