Moldavie : La crise politique en Moldavie suite à l’invalidation des élections municipales à Chisinau

Déclaration écrite de Dominique Martin, Député français FN/ENL au Parlement européen.

Le débat du 5 juillet 2018 sur la Moldavie au Parlement européen s’écarte des vrais sujets : il sera seulement question de querelles électorales. On oubliera les 661 millions d’euros de subventions européennes déjà versées depuis 2007, et les détournements massifs dont l’ancien Premier ministre Vlad Filat s’est rendu coupable. Ce dernier a pourtant été condamné en 2016 à neuf ans de prison ferme pour avoir reçu 260 millions de dollars de pots-de-vin provenant du milliard d’euros « disparu » de 3 banques moldaves.

Quid de l’attelage curieux de « l’assemblée EURONEST » formée par des élus du Parlement européen et des parlements d’Arménie, Azerbaïdjan, Géorgie, Moldavie et d’Ukraine. Quel contribuable français peut accepter ce concept de parlementaires européens perdant leur temps dans un « Parlement bis » avec ces pays l’Est ?

Ce temps de débat devrait être utilisé pour débattre des trois priorités des européens : la lutte contre le djihadisme, le contrôle des flux migratoires et la lutte contre le chômage.