Les gilets jaunes sont raquettés pour construire des autoroutes et des hôpitaux en Roumanie

Question de Dominique Martin à la Commission européenne.

 

Corinna Cretu, la Commissaire européenne à la politique régionale de nationalité roumaine, a déclarée le 8 novembre 2018 être « fière de travailler pour son pays et d’avoir augmenté de 10% les fonds régionaux pour la Roumanie[1] » de 2021 à 2027.

Elle a donc une ambition européenne solide. Pour nourrir cette ambition, Bruxelles aura alloué plus de 100 milliards d’euro[2] dont environ 10 milliards pour le Fonds social européen[3] à la Roumanie de 2007 à 2027.

 

Ainsi, le périphérique de Bucarest et 4 hôpitaux sont en voie de construction1,[4] avec l’aide de l’Europe d’origine majoritairement allemande, française ou italienne : 300 millions d’euros par hôpital et 1,3 milliard pour le périphérique[5], soit 2,5 milliards.

 

En France, des maternités et des dizaines de centres hospitaliers sont fermés ou menacés comme à Altkirch, Vierzon ou Saint-Lô, pour économiser 1 milliard d’euro[6].

 

Pourquoi des hôpitaux sont fermés en France pour payer la construction d’hôpitaux en Roumanie ?

 

Pourquoi la construction d’autoroutes en Roumanie, financée notamment par les français et les allemands (1,4 milliard), a été confiée à un groupe américain[7] ?

 

[1] Politico, 8 novembre 2018 ; https://www.romaniajournal.ro/commissioner-for-regional-policy-retorts-to-new-attack-from-her-party-colleagues-corina-cretu-i-am-shocked/

[2] 67 milliards d’euro de 2007 à 2020. 2007 à 2013 : 24 milliards d’euros dans la politique régionale (https://ec.europa.eu/regional_policy/sources/docoffic/official/communic/negociation/country_ro_fr.pdf) et 12 milliards pour la politique agricole https://www.eca.europa.eu/Other%20publications/PL14_AR13/PL14_AR13_FR.pdf

; 2014-2020 : 23(régionale) +8 (politique agricole) = 31 milliards http://europa.eu/rapid/press-release_IP-14-907_fr.htm et https://ec.europa.eu/regional_policy/fr/atlas/romania

[3]67 milliards d’euro de 2007 à 2020. 2007 à 2013 : 24 milliards d’euros dans la politique régionale (https://ec.europa.eu/regional_policy/sources/docoffic/official/communic/negociation/country_ro_fr.pdf) et 12 milliards pour la politique agricole https://www.eca.europa.eu/Other%20publications/PL14_AR13/PL14_AR13_FR.pdf

; 2014-2020 : 23(régionale)+8(politique agricole) = 31 milliards http://europa.eu/rapid/press-release_IP-14-907_fr.htm et https://ec.europa.eu/regional_policy/fr/atlas/romania

[4] https://www.romania-insider.com/hospital-bucharest-district-1/

[5] https://www.romania-insider.com/romanian-pm-tender-ploiesti-brasov-highway/

[6]http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2018/10/30/01016-20181030ARTFIG00295-cher-deux-agents-de-l-hopital-de-vierzon-entament-une-greve-de-la-faim.php; http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2018/06/23/20002-20180623ARTFIG00023-un-collectif-manifeste-a-paris-contre-la-fermeture-des-hopitaux-et-maternites-de-proximite.php

[7] En 2004, le contrat pour l’autoroute Transylvania, la partie nord du projet, a été attribué au groupe américain Bechtel. Cependant, après de nombreuses modifications et renégociations, l’accord avec Bechtel a été abandonné en 2013. Il s’est avéré que le gouvernement avait déjà versé à l’entreprise 1,4 milliard d’euros sur près de 10 ans pour seulement 52 km d’autoroute utilisable. http://www.balkaninsight.com/en/article/romania-seeks-world-bank-aid-over-stalled-highways-09-08-2017