Les Eurodéputés FN interpellent la Commission Européenne sur le maintien de l’emploi dans le monde rural et sur la concurrence déloyale

Communiqué de Marine Le Pen, Dominique Martin, Joëlle Melin, Edouard Ferrand, Philippe Loiseau et Aymeric Chauprade, Députés français au Parlement européen.

La Politique Agricole Commune, fer de lance de l’Union Européenne dont on vante sans cesse les mérites, a abandonné son premier objectif : assurer l’indépendance alimentaire des Etats-Membres et de la France en particulier.

L’Union cherche à accompagner la mutation du secteur agricole en encourageant les agriculteurs à diversifier leurs sources de revenus et en promouvant un meilleur respect de l’environnement. Une tentative certes louable, mais qui semble ignorer volontairement une réalité toute simple : la réalisation de tels objectifs est impossible tant que se succéderont les crises sur le marché des matières premières.

C’est pourquoi les eurodéputés FN ont décidé d’interpeller la Commission européenne pour lui demander comment elle entend protéger les revenus des agriculteurs français alors que le dumping intracommunautaire nous menace, et comment elle envisage de s’attaquer à la précarité de l’emploi et au recours massif à la main d’œuvre clandestine dans ce secteur.

L’on ne peut qu’espérer que la Commission ait une réponse satisfaisante à donner à nos agriculteurs.