Gilets jaunes dans la rue et le Président de la Commission de Bruxelles à l’hôtel

Question de Dominique Martin à la Commission européenne.

Gilets jaunes dans la rue et le Président de la Commission de Bruxelles à l’hôtel

L’érosion du pouvoir d’achat des français et le déluge acide de taxes nouvelles soufflées par Bruxelles a déclenché un mouvement populaire. Les gilets jaunes en ont marre des raisonnements technocratiques : ce n’est pas parce que nous avons roulé en diesel à 90km/h entre Cluses et Bonneville que le crapaud doré d’Amérique centrale a disparu[1],[2].

 

Pendant ce temps, la baronne Ashton, ancienne vice-présidente de la Commission et haute représentante de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, a vécu à l’hôtel jusqu’en 2014[3].

 

Le gaspillage outre nos concitoyens qui ont dû mal à se loger et les 16 millions d’européens qui cherchent un emploi.

 

Est-il vrai que Jean-Claude Juncker, le Président de la Commission de Bruxelles, vit à l’hôtel ? Quel est le montant d’indemnités payées depuis 2014 par l’administration de la Commission à son Président ?

 

 

 

 

 

[1]https://www.nationalgeographic.fr/environnement/7-especes-affectees-par-le-changement-climatique-dont-une-deja-disparue

[2] https://ec.europa.eu/clima/sites/clima/files/youth/docs/youth_magazine_fr.pdf

[3] https://www.theguardian.com/world/2010/mar/01/baroness-ashton-european-criticism