Dogme du changement climatique : 575 milliards pour peu d’emplois sous-qualifiés

Question de Dominique Martin à la Commission européenne.

Dogme du changement climatique : 575 milliards pour peu d’emplois sous-qualifiés

Pour achever la transition nécessaire aux accords de Paris sur le climat, l’Europe devrait investir des sommes considérables : « pour contribuer à une économie à zéro émission nette de gaz à effet de serre, ce taux devrait passer de 2 à 2,8 % du PIB, soit environ 520 à 575 milliards d’euros[1],[2] par an, hors investissements liés au parc automobile ».

 

Bruxelles « consacre actuellement environ 20 % (soit plus de 206 milliards d’euros) de son budget global pour la période 2014-2020 au climat. La Commission a proposé d’augmenter ce pourcentage à 25 % pour la période 2021-2027 » et affirme que sa « stratégie » pour le climat d’ici à 2050 permettra de créer des emplois.

 

Or ,d’après Eurofound, une Agence européenne de l’amélioration des conditions de travail, le nombre d’emplois augmenterait de 0,1% par an en Europe, soit 97 000[3], pour ce scenario à 575 milliards d’investissements. Pire, « Ces emplois seront occupés par des employés à faible qualification et impliquent la performance de tâches moins avancées ».

 

 

  1. Un coût proche de 6 million d’euros par emploi créé est-il raisonnable ?
  2. Quel est le coût estimé par la Commission  de chaque création d’emploi lié à ce dogme?

 

[1] http://europa.eu/rapid/press-release_MEMO-18-6545_fr.htm?locale=FR

[2] D’après Eurostat, le PIB de l’Union européenne en 2018 est de 15 869 milliards d’euros. 2,8% de ce chiffre correspond à 444 milliards d’euros. Il est difficile de retrouver le chiffre calculé par la Commission.

http://appsso.eurostat.ec.europa.eu/nui/show.do?dataset=namq_10_gdp&lang=fr

[3] Eurofound Energy scenario : employment implications of the Paris climate agreement (2030)
p15 : +0,5%/an vs 0,4%/an  (13,338 millions d’emplois créés en 2030/2018 contre 12,176 millions sans ce scenario de changement de stratégique énergétique soit 96 800 emplois par an) ; p17 scenario de salaires