Des pasteurs nomades d’Éthiopie et du Tibet relancent la recherche et l’emploi en Europe. 
Coût de la plaisanterie : 2,5 millions d’euros

Question de Dominique Martin à la Commission européenne.

Pour sortir l’Europe du déclin et relancer l’emploi, la Commission proclame la nécessité de financer depuis Bruxelles des projets de recherches innovants basés en Europe. Les subventions du Conseil Européen de la Recherche (ERC) sont censées soutenir d’excellents chercheurs déjà reconnus depuis plus de 10 ans. Ces chercheurs doivent démontrer la nature novatrice, l’ambition et la faisabilité de leur proposition scientifique pour recevoir ces fonds européens[1] .

Dès lors, il est désolant de découvrir le projet ubuesque (PASTEURS) PASTRES[2]  : 2,5 millions d’euros financeront les voyages d’un anglais au Tibet, en Éthiopie et en Sardaigne. En étudiant les éleveurs nomades de yacks, de chèvres et de dromadaires, ce dernier espère trouver des réponses au monde qui change[3] .

Ce projet a développé une activité internet pour « jouer au fermier africain[4] ». Le développement de ce jeu va-t-il relancer l’industrie en Europe ?

Les critères « direction reconnue en matière d’innovation industrielle ou dépôt de 5 brevets » sont aujourd’hui optionnels dans l’évaluation du candidat à la subvention. Quand la Commission imposera à l’ERC de rendre ces critères obligatoires ? Cela aurait évité cette plaisanterie.

 

 

[1] https://ec.europa.eu/research/participants/portal/desktop/en/opportunities/h2020/topics/erc-2016-adg.html
[2] https://twitter.com/PASTRES_erc
https://erc.europa.eu/projects-figures/erc-funded-projects/results?search_api_views_fulltext=pastres&=Apply
[3] « Nous engagerons un dialogue avec des débats plus larges dans cinq domaines – environnement et changement climatique, finance et marchés des produits de base, conception des infrastructures, politique migratoire et conflits et sécurité – sur la manière de répondre aux risques et incertitudes et de renforcer la résilience, en offrant à la fois de nouvelles théories et des réponses pratiques. La recherche prolongera de manière significative le travail du passé grâce à une reconceptualisation transdisciplinaire et novatrice de l’incertitude et de la résilience, reliant les expériences des pasteurs marginaux à des défis plus larges et globaux de résilience ».
[4] https://steps-centre.org/african-farmer-game/