« Corps européen de solidarité » : un tourisme humanitaire à 1,26 milliard d’euros

Question de Dominique Martin à la Commission européenne.

« Corps européen de solidarité » : un tourisme humanitaire à 1,26 milliard d’euros

La Commission a proposé le 11 juin 2018 de reconduire le « corps européen de solidarité » pour la période 2021-2027. Avec un budget de 1,26 milliard d’euros, il vise à occuper 350 000 jeunes européens via des actions de volontariat, stages et emplois subventionnés.

 

Les résultats des évaluations des années précédentes indiquent le faible intérêt des jeunes pour ce programme[1]. Cependant ces documents d’évaluation n’ont pas été validé[2].

 

Désormais, les opérations d’aide humanitaire pourront avoir lieu dans des pays non européens. Vu les risques liés au tourisme humanitaire, quels dispositifs sont mis en place par la Commission pour empêcher que les ONG impliquées dans des scandales récents accueillent des volontaires[3]?

 

Pourquoi la Commission avance un programme de 1,26 milliard d’euros sans que les documents d’évaluation n’aient été validés ?

 

 

[1]« taux de participation insuffisant »

http://www.europarl.europa.eu/meetdocs/2014_2019/plmrep/AUTRES_INSTITUTIONS/COMM/COM/2018/09-24/COM_COM20180440_FR.pdf

[2] Le rapport de la Commission au Parlement européen et au Conseil ainsi que le document de travail des services de la Commission sur l’évaluation provisoire de l’initiative des volontaires de l’aide de l’Union européenne n’ont pas été adoptés au 11 juillet 2018.

[3]http://www.lalibre.be/actu/international/apres-oxfam-l-ong-medecins-sans-frontieres-plongee-dans-un-scandale-sexuel-5b2b951b5532a2968895b44d