La Commission estime que le BREXIT dynamiserait l’emploi au Royaume-Uni car ce dernier pourrait injecter des fonds dans son industrie nationale

Question de Dominique Martin à la Commission européenne.

D’après l’Agence Europe (27/01/2018)[1], la principale préoccupation de la Commission vis-à-vis du BREXIT est la perspective que le Royaume-Uni puisse injecter librement des fonds publics dans ses industries nationales (le secteur automobile, par exemple) après sa sortie de l’Union européenne, ce qui dynamiserait l’emploi au Royaume-Uni.

La Commission pourrait-t-elle suivre cette nouvelle politique économique au service des industries européennes ?

 

[1] https://agenceurope.eu/fr/societe.html