Lutter contre les populismes

« Lutter contre les populismes » : la priorité de la Commission budget.

Dominique Martin est intervenu en Commission Emploi et affaires sociales sur le budget 2019.

Il constate que l’Union européenne fait le même constat chaque année depuis 2015 : le chômage augmente, les PMI-PME sont étouffées, la masse de migrants à intégrer ne diminue pas, la pauvreté augmente, etc.

Pire, au lieu de traiter les causes, l’UE traite les effets par des budgets perfusions qui sortent de la poche de nos concitoyens.

 

« Si tu vas à Rome, vis comme les romains » : intégration ou assimilation ?

Dominique Martin est intervenu en Commission Emploi et affaires sociales sur l’intégration des réfugiés en Grèce, Hongrie et Italie, et félicite Madame le rapporteur de l’expertise qui reconnait qu’il y a plein plus de migrants économiques que de réels réfugiés politiques !

 

Attentats de Madrid, Londres, Paris : l’UE c’est 10 ans sans réagir !

Madrid, Londres, Paris, plus de 10 ans que nous attendons ce rapport !

Devons-nous rappeler que les attentats terroristes en Europe, c’est 2400[1] morts depuis 2001 ?

Que les revenus annuels de Daech, s’élèveraient à 3 milliards[2] de dollars !

Évidemment que nous devons nous assurer de ne pas participer à ce financement, notamment par l’achat de pétrole. Mais que nous propose l’Union européenne ?

De confier notre sécurité aux institutions européennes, qui sont « pour l’islam politique », et aux institutions bancaires totalement incompétentes contre le blanchiment ! Quelle absurdité !

 

[1] Le Monde, http://www.lemonde.fr/mmpub/edt/zip/2017/08/18/104415849-f7f7ac368a0d5cd6222bbe42cafca0b60f5a2365/index.html
[2] Selon le Député Jean-Frédéric Poisson.

 

Dominique Martin sur le transport international : « Je n’ai pas honte de dire : les Français d’abord » !

Dominique Martin est intervenu en Commission Emploi et affaires sociales sur les maux qui touchent le secteur du transport en France. Il explique pourquoi il faut interdire le cabotage, cause d’une concurrence déloyale.

S’agissant de la tachygraphie, il ne faut pas seulement contrôler les temps de route et de pauses. Il y a des normes environnementales, sanitaires, sur le bien-être animal, ou encore sécuritaires et l’Union européenne passe à côté !

Par ailleurs, le prix des autoroutes encourage les transporteurs à prendre des nationales, beaucoup plus dangereuses ! Pourquoi ne pas utiliser le système de la vignette suisse ? Enfin, il dénonce le détournement des textes concernant les véhicules utilitaires légers.

La Commission avoue : « les médias agissent comme un quatrième pouvoir, ils influencent l’opinion publique » !

Dominique Martin est intervenu en Commission Emploi et affaires sociales afin de dénoncer l’écart des salaires (17% !) entre les hommes et les femmes. Il faut réduire ces inégalités et permettre aux femmes d’accéder, à compétences et expériences égales, et si elles le souhaitent, aux postes de Direction.

Cependant, il déplore les outils que la Commission envisage pour arriver à ces fins : le système des quotas. Attention à ne pas rentrer dans une machine infernale où l’égalité à tout crin risque de perdre des talents, hommes ou femmes.

Enfin, il a partagé sa surprise à la lecture du projet de rapport FEMM qui reconnait que « les médias agissent comme un quatrième pouvoir, qu’ils sont en mesure d’influencer et in fine de façonner l’opinion publique ».

Dominique Martin à la Présidence bulgare : « Êtes-vous satisfait de la construction européenne ? »

Dominique Martin est intervenu en Commission emploi et affaires sociales sur la Présidence bulgare.

Formation et apprentissage, famille, enfance, handicap, santé et sécurité au travail, travailleurs détachés, pilier social européen : Dominique Martin relève que le Ministre bulgare suit la feuille de route de la Commission. Il se montre tout de même confiant quant au choix des grands dossiers que la Présidence bulgare semble vouloir mener à bien : – développer le lien entre l’éducation et les exigences futures du marché du travail ; – développer l’accès aux innovations ; – renforcer la cohésion sociale par l’apprentissage formel et non formel ; – soutenir les PMI-PME et leur accès au financement.

 

Les grandes priorités contre le chômage ? La même liste de vœux pieux ressortie chaque année… Sans aucune remise en question !

Intervention de M. Martin du 23/01/2018
Lignes directrices de l’emploi

 

Dominique Martin est intervenu sur les lignes directrices de l’emploi. Qui ne souhaite pas endiguer le chômage ? Améliorer le fonctionnement des marchés du travail ? Ou encore lutter contre la pauvreté ? Les objectifs sont louables !

Malheureusement, il s’agit d’une liste de vœux pieux et le problème réside dans les moyens proposés : développement du marché unique, toujours plus de mobilité, aucun patriotisme économique, réforme structurelle (c’est à dire « mesure d’austérité »), ou encore subventions versées aux réfugiés !

Nous souhaitons des lignes directrices atteignables, chiffrées, réalistes et une remise en question des outils qui, pour l’instant, ont démontré l’échec des politiques européennes en matière d’emploi.

La Commission veut le doublement de l’immigration ? Nous voulons des mesures pour nos 80 millions d’handicapés.

Intervention de Dominique Martin du 4 décembre 2017

Rapport : Semestre européen pour la coordination des politiques économiques :
Emploi et aspects sociaux dans le cadre de l’examen annuel de la croissance 2018.
Rapporteur : Krysztof Hetman (PPE)

La Commission veut le doublement de l’immigration ? Nous voulons des mesures pour nos 80 millions d’handicapés.

Monsieur Dominique Martin est intervenu en Commission Emploi et affaires sociales sur le Semestre européen et plus particulièrement sur ses aspects sociaux. Il salue l’attention du Rapporteur vis à vis des 80 millions de personnes qui ont un handicap en Europe. Il faut en premier lieu aider les familles en leur facilitant la vie par le « téléworking », les crèches et des services publiques accessibles.
C’est ça la priorité et non pas le doublement de l’immigration !

 

 

Dominique Martin défend les intérêts des 176 000 travailleurs frontaliers (Suisse)

Intervention de Dominique Martin en commission emploi et affaires sociales du Parlement européen.

Dominique Martin est intervenu au Parlement européen dans le débat sur « la coordination des régimes de sécurité sociale », nouveau projet de l’Union Européenne. Chômage, retraites, maladie sont autant de droits essentiels pour les Français que cette réforme tirera immanquablement vers le bas afin de s’aligner sur les autres États membres.
Il a rappelé au rapporteur, l’élu socialiste Guillaume Balas, que les 176 000 Français qui travaillent en Suisse ne doivent pas être les oubliés de cette discussion au niveau européen. C’est près de 77000 hauts-savoyards (74) qui sont concernés.

Très « fair-play », Monsieur Balas a rappelé que dans ces échanges au niveau européen, la France perd 600 millions d’euros en prestations non couvertes par des cotisations sociales de nos partenaires européens présents en France.

 

Carte européenne de services : ça suffit ! Même les « bien-pensants » européens sont sceptiques !

Intervention de Dominique Martin en commission emploi et affaires sociales du Parlement européen.

Dominique Martin est à nouveau intervenu en Commission Emploi et affaires sociales s’agissant de la carte électronique européenne des services. Après avoir expliqué les dangers d’une telle carte (faux travailleurs indépendants, dumping social ou encore limitation de la compétence des pouvoirs souverains), il a fait le constat d’une quasi-unanimité de rejet de la part des acteurs. Il faut abandonner cette ineptie !

1. Madame Harkin, Rapporteur, montre son scepticisme…

2. La Commission a convenu que ce dossier était mal ficelé.

3. Les Parlements autrichien et allemand dénoncent les problèmes de subsidiarité et de proportionnalité.

4. Les autorités françaises (le Secrétariat général des affaires européennes) critique vivement ce projet.

5. Même le groupe socialiste S&D est raccord : il faut renvoyer le texte devant la Commission !