Agression d’un collégien à Sallanches : banalisation de la violence

Communiqué de Dominique Martin, membre du Bureau politique du Front National, Conseiller régional honoraire

La presse nous apprend ce jour la lâche agression de trois « jeunes » contre un collégien jeudi dernier à Sallanches. Cette attaque, filmée par les agresseurs, serait « aux allures banales », si ce n’était l’usage, non confirmé officiellement, d’armes.

Ainsi donc, il est normal, banal, qu’un collégien soit agressé par 3 « jeunes » dans nos rues. Il n’y aurait qu’à s’habituer, faire avec la fatalité. Il n’y aurait qu’à partager les vidéos sur les réseaux sociaux.

Dominique Martin et le Front National dénoncent l’augmentation des violences et de l’insécurité. Ils condamnent la prolifération des bandes que les forces de l’ordre et la justice laissent pour « acheter la paix sociale ». Ils soulignent que, une fois de plus, la soit-disant vidéo-protection ne protège en rien nos concitoyens.

Ils adressent enfin tout leur soutien à la victime et à sa famille.

Conférence de presse à Thonon avant la traditionnelle galette des rois de la Fédération

Avec Vincent Lecaillon, pour défendre la Tradition française avec les patriotes du FN74 réunis pour partager la traditionnelle galette. Je soutiens Vincent Lecaillon au point presse pour dénoncer la gestion de la Région.

La jeunesse varoise du Front National rencontre Dominique Martin, député français au Parlement européen

Ouest-Var.net se fait écho de la visite du Député européen :
La Seyne Politique

La jeunesse varoise du Front National rencontre Dominique Martin, député du parlement européen

Samedi en milieu d’après-midi, Frédéric Boccaletti recevait dans les locaux de sa permanence une trentaine de jeunes gens membres du Front National ainsi que Dominique Martin, député européen et Dorian Munoz, secrétaire départemental du FNJ.

Ils ont répondu à l’appel.

Vers 15h, en plein coeur de La Seyne-sur-mer, la permanence ouvre ses portes et les jeunes gens prennent place. Collégiens, lycéens et étudiants: les profils sont variés mais la cause bien commune.

« Mettre la jeunesse en avant est un devoir sacré. »

Derrière le pupitre, Dominique Martin commence : « Il y a 35 ans, j’étais à votre place. Au Front National, nous sommes sans cesse en quête de nouveaux talents et nous souhaitons offrir à ceux qui rejoignent le mouvement et qui désirent s’investir pour la cause une longue carrière. Nous voulons vous voir mûrir comme le bon vin. » Il reprend :  » Je suis devant vous aujourd’hui pour vous témoigner que le combat n’est pas aisé mais qu’il est gratifiant. Notre parti est en constante progression dans les sondages et dans les votes, les dernières élections le prouvent.  »

« Témoigner de ce qu’est réellement
la vie politique et l’Union Européenne. »

Frédéric Boccaletti, Président du groupe FN au Conseil régional PACA explique : « Nous avons également décidé de convier les membres de la jeunesse de notre parti aujourd’hui pour qu’ils puissent échanger avec un député européen. Qu’ils puissent prendre conscience que le travail est ardu lorsqu’on ne fait pas que se coucher devant les décisions qui sont proposées. Enfin, nous souhaitons rompre avec l’image que les médias nous donnent à tord en nous caricaturant. »

« Rendre la Souveraineté aux Nations », un leitmotiv.

Durant deux heures, le député Dominique Martin va témoigner de son quotidien, s’arrêter sur des sujets controversés comme la directive des travailleurs détachés, l’économie collaborative ou encore la directive des transports et s’épancher sur ses ressentis qualifiant l’organisation parlementaire européenne de « machine à fabriquer les mégots », de « Théâtre de guignol » ou encore « d’escroquerie démocratique majeure ». Il explique :  » Ce ne sont pas les députés européens qui tiennent entre leurs mains l’avenir des citoyens mais bel et bien les Lobbyistes ». Il conclut : « L’Europe des Nations et des Libertés souhaite rendre la souveraineté aux Nations. La France doit pouvoir retrouver ses frontières; sa souveraineté législative, budgétaire, financière et monétaire ».

C.G, le 08 janvier 2018

Silencieux, ils prennent des notes.
Frederic Boccaletti, Dominique Martin et Dorian Munoz.

Expliquer l’Union européenne

Ce samedi 6 janvier, Dominique Martin était l’invité des jeunes du FNJ Var à La Seyne-sur Mer, pour présenter l’Union Européenne et le Parlement européen.

Nous avons passé une après-midi conviviale à expliquer les institutions européennes et leur fonctionnement du point de vue de la pure réalité des choses. Nous avons présenté l’action du groupe ENL (Europe des Nations et des Libertés), au sein duquel la délégation du Front National a un rôle moteur, et envisagé les perspectives des dossiers marquants, actuels et à venir, de ma commission Emploi et Affaires sociales : travailleurs détachés, transport routier, économie collaborative, carte électronique de détachement…

Dominique Martin en a également profité pour décrypter, en français compréhensible par tous, quelques éléments du jargon employé par les eurocrates bruxellois.

Un point presse a suivi, puis nous avons partagé la traditionnelle galette des Rois.

                                   Le groupe ENL et les couleurs de l’UE, mais sous notre drapeau d’abord !

                          Une présentation dynamique des documents officiels sous le regard de Marianne

            Avec nos hôtes, Frédéric Boccaletti, Secrétaire départemental du FN Var et Dorian Munoz, Secrétaire                                                                                                   départemental du FNJ Var

                                                Une assemblée attentive, prompte à poser des questions pertinentes

La MSA doit assumer seule ses erreurs

Communiqué de Dominique Martin, Député français FN/ENL au Parlement européen, membre de la Commission emploi et affaires sociales.

La MSA, Sécurité sociale des agriculteurs, ayant commis une erreur, souhaite récupérer en moyenne 346€ de 250 000 pensionnés, au besoin sur plusieurs mois.

Or la retraite moyenne d’un agriculteur s’élève à 736€ par mois[1] selon la MSA. Avec 500 suicides par an (chiffres 2013) et 1700 appels au secours par an[2], les agriculteurs sont les Français les plus désespérés. 30% d’entre eux, alors qu’ils travaillent, ont un revenu moyen de 354€ par mois[3].

On voit très bien que l’erreur commise par la MSA a été une bouffée d’air frais pour ceux qui ont consacré leur vie, dans des conditions difficiles, à nous nourrir. Vouloir récupérer ces sommes conduira à plus de désespoir chez des compatriotes en situation difficile.

Dominique MARTIN, au nom du Front National, demande à ce que la MSA prenne ses responsabilités et assume ses erreurs sans chercher à recouvrer ces trop-perçus d’un faible montant. La solidarité nationale doit jouer auprès des oubliés de la République qui assurent notre subsistance.

[1]   http://blog.seniorenforme.com/retraite-moyenne-des-agriculteurs-736e-honteux/

[2]   https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/le-suicide-des-agriculteurs-multiplie-par-trois-en-2016_1870489.html

[3]   https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/le-suicide-des-agriculteurs-multiplie-par-trois-en-2016_1870489.html

Décès du Maire de Cluses, des questions à jamais sans réponse

Communiqué de Dominique Martin, Conseiller municipal de Cluses

Jean-Louis Mivel est décédé, suite au malaise qui l’a saisi avant son audition au tribunal d’Annecy.

J’adresse mes condoléances à sa famille, et m’associe aux regrets de tous ceux qui attendaient une réponse à toutes leurs questions.

Réunion publique à Marnaz

Vendredi 17 novembre, Dominique Martin a participé à une réunion publique à Marnaz (Haute-Savoie), avec une nombreuse assemblée, en compagnie de notre nouvelle conseillère municipale FN d’Annemasse, Magalie Luho !

L’armée mexicaine de la Communauté de communes

Communiqué de Dominique Martin, Conseiller communautaire 2CCAM, Conseiller municipal de Cluses

L’élection du nouveau président de la 2CCAM hier au soir a été le seul élément intéressant de la soirée. Face aux violentes critiques à peine voilées de son adversaire, Gilbert Catala a largement obtenu la succession de Loïc Hervé.

Son programme ? Rassembler autour de lui une équipe réduite de gens qui travaillent.

Résultat : on passe de 9 vice-présidents à 10 vice-présidents plus 5 conseillers délégués. Tous les maires des communes sont à nouveau vice-présidents ou représentés. Pire que dans l’armée mexicaine, 1/3 des élus sont désormais au bureau.

L’élection dans un silence pesant de ces vice-présidents a été d’un suspens insoutenable, la plupart étant élus selon la tradition soviétique du candidat unique.

Gageons que les promesses de travail et de changement seront tenues par ceux-là même qui ont déjà échoué.

En somme, on peut résumer l’élection d’hier, pour qui a (mal) écouté le Guépard : « il faut que rien ne change pour que tout change ». Bon courage !

Communauté de communes : le contribuable paiera de toute façon !

Communiqué de Dominique Martin, Conseiller municipal de Cluses, Conseiller communautaire 2CCAM

Un candidat déclaré, d’autres en embuscade : la 2CCAM est l’enjeu de toutes les ambitions. Mais pourquoi se battent-ils ?

On nous avait promis d’optimiser les moyens financiers et humains (personnel) : c’est « la grenouille qui veut se faire aussi grosse que le boeuf » ;

On nous avait promis une gestion saine : ils se sont jetés sur toutes les compétences, sans en avoir les moyens, au point qu’il manquerait 1,5 million pour finir l’année ;

On nous avait promis un rapprochement harmonieux des communes : les batailles d’ego l’emportent.

La seule certitude, au final, c’est que la 2CCAM, c’est plus de dépenses, plus d’occasions de s’endetter et donc plus d’impôts : quoi qu’il en soit, comme d’habitude, les contribuables paieront !

Mais pourquoi se battent-ils : pour défendre leurs indemnités, comme à l’habitude…

 

Dominique Martin assiste aux Cérémonies du 11 novembre à Cluses

Moment de recueillement devant le monument aux Morts

 

Dépôt de gerbe avec le Maire de Cluses

 

Honneur aux drapeaux et au 27ème BCA