Aider les jeunes : bien entendu. Mais pas de cette façon !

Déclaration écrite de Dominique Martin, Député français FN/ENL au Parlement européen.

La mise en œuvre de l’Initiative pour l’Emploi des Jeunes (IEJ) est une problématique épineuse car elle oppose d’une part la volonté tout à fait légitime d’aider, par un financement conséquent, les jeunes particulièrement désocialisées, ce que nous soutenons, et d’autre part, de développer un « système d’emplois aidés », fustigé par la Cour des comptes et contre lequel nous sommes extrêmement critiques.

Néanmoins, une grande partie du financement vient du Fonds de Solidarité de l’Union Européenne (FSUE) et certaines de nos régions françaises en bénéficient, ce dont nous nous félicitons. L’argent du contribuable français « retourne », même si ce n’est qu’en partie, aux Français qui en ont le plus besoin.

Nous appelons de nos vœux à une meilleure gestion et rappelons surtout que ce n’est pas une solution sur le long terme. Seule une relance économie encadré par un patriotisme de même nature pourra endiguer le chômage des jeunes.