Explications de vote du mercredi 9 septembre

Accord de partenariat de pêche avec la Guinée-Bissau : possibilités de pêche et contrepartie financière

J’ai voté POUR cet accord car il est avantageux pour les deux parties. Côté Guinée-Bissau, cet accord est essentiel pour la stabilité du pays car elle n’a pas les moyens de lutter seule contre la pêche illégale. De plus cet accord aura des retombées positives sur son niveau d’emploi car les navires européens devront embarquer des marins Guinéens.

Côté Europe, et France donc, cela permettra l’accès aux eaux Guinéennes, où nos bateaux pourront désormais pêcher. Des contreparties financières nous sont également promises.

Accord de partenariat dans le secteur de la pêche avec le Cap-Vert : possibilités de pêche et contrepartie financière

J’ai voté POUR ce partenariat permettant l’accès aux eaux cap-verdiennes à quelques navires Français et Européens. En échange l’Union Européenne aidera au développement des communautés locales de pécheurs, et à lutter contre la pêche illégale. Cet accord bénéficiera donc aux deux parties, et à la France indirectement. Lire la suite

Marseille, les 4, 5 et 6 septembre : une UDT FN parfaitement réussie

Présentation du Groupe ENL (Europe des Nations et des Libertés) en compagnie d’Edouard Ferrand, Vice Président du Groupe, de Gilles Lebreton et de Mylène Troszczynski.

udtfn1

Table ronde « L’enracinement régional face à la mondialisation » avec Pascal Gannat et Mylène Troszczynski.

udtfn2

Soirée de Gala à la table de David Rachline, Sénateur Maire FN de Fréjus.

udtfn3

Explications de vote du mardi 8 septembre

Convention sur le travail forcé de l’OIT: questions liées à la politique sociale

J’ai voté POUR ce protocole qui fait suite à la convention de 1930. Ce nouveau protocole est une suite logique qui encourage les signataires à enfin supprimer le travail forcé qui n’a toujours pas été éradiqué. Il est donc normal d’aller dans le sens de cette convention que la France a déjà ratifié.

Demande de levée d’immunité parlementaire de Janusz Korwin-Mikke

J’ai voté POUR cette levée d’immunité parlementaire. Cette levée est demandée afin que M. Korwin-Mikke puisse être jugé pour un excès de vitesse dans son pays d’origine. Comme cette infraction n’a aucun lien avec son exercice de député nous reconnaissons qu’il peut être poursuivi pour cela et nous demandons donc sa levée d’immunité. Lire la suite

La création d’un marché du travail compétitif dans l’UE au XXIe siècle.

Rendre le marché du travail européen compétitif représente un défi de taille quand on connaît les chiffres du chômage dans l’UE.

Un mot revient souvent : la flexibilité. Les réformes des marchés du travail doivent favoriser la flexibilité des parcours et formations, il faut assouplir les marchés du travail, et assurer une plus grande mobilité des travailleurs. L’idée maîtresse consiste donc à rendre la main d’oeuvre malléable pour se conformer aux exigences du marché : autrement dit, c’est le marché qui décide, et les hommes n’ont qu’à obéir. La généralisation du recours au réseau EURES, et à l’immigration doivent achever ce processus.

Ainsi, pour adapter les marchés de l’emploi européens au contexte de la mondialisation, l’UE opte pour le déplacement des populations : tant pis pour le dumping social qui s’organise !

Pourtant, la compétitivité selon l’UE pourrait souffrir des spécificités nationales : car les Etats aussi doivent se montrer souples et conciliants pour engager les réformes nécessaires. En somme, tout doit converger pour répondre aux sirènes de l’ultra-libéralisme. Mais la politique de l’emploi reste de la compétence des Etats, non de l’UE, et la complicité des Etats reste nécessaire pour organiser la flexibilité de la main d’œuvre…