Articles

Protéger nos PMI-PME contre la mondialisation : une priorité en France !

Intervention de Dominique Martin en commission emploi et affaires sociales du Parlement européen.

Protéger nos PMI-PME contre la mondialisation : une priorité en France ! Madame Ulvskog jette l’éponge : « on ne peut plus lutter contre la mondialisation ».

Monsieur Martin est intervenu en Commission Emploi et affaires sociales sur l’avenir de l’industrie manufacturière en Europe. Il remercie la présence des experts mais dénonce la mondialisation qui irrigue l’ensemble du texte. La mondialisation, il le rappelle, « c’est faire fabriquer à des esclaves de pays lowcost pour vendre aux chômeurs de pays européens dits développés ».

Les PMI-PME représentent 90% des emplois salariés et si la France a perdu 3 millions d’emplois depuis la crise, c’est justement sur une doctrine de fond de l’UE : la concurrence libre et non faussée. Comment protéger nos PMI-PME ? Notre marché intérieur ?

Contrairement à ce que soutient Madame Ulvskog, Dominique Martin est né dans les années 60 et rappelle qu’à cette époque, les honnêtes gens pouvaient se loger…

« Comment tirer au mieux parti du potentiel de création d’emplois des PMEs » | Intervention en commission

Je me suis exprimé durant une audition sur le potentiel de création d’emplois des PMEs. J’estime que la question est mal posée: il faut plutôt se demander comment protéger les PMI-PME, comment les aider à croitre et à ne pas disparaitre.

Exercice par l’Union des droits qui lui sont conférés par les règles du commerce international

J’ai voté contre ce texte. Il réglemente les procédures de l’Union en matière de politique commerciale commune, permettant ainsi à l’UE d’exercer ses « droits » en matière de commerce international. Nous nous opposons formellement à ce texte car les accords commerciaux et leurs négociations devraient relever de la compétence des Etats-membres et non pas de l’UE.

Défense contre les pratiques préjudiciables en matière de prix dans la construction navale

Dominique Martin a voté pour ce texte. La mise en place de ce texte va permettre de protéger les chantiers navals des Etats-membres contre la concurrence de certains pays qui fabriquent et vendent des navires au-dessous de la valeur du marché. Les chantiers navals français seront ainsi protégés, et nous nous en réjouissons.

Possibilités de pêche dans les eaux de l’Union européenne pour les navires de pêche battant pavillon du Venezuela au large des côtes de la Guyane française

J’ai voté pour ce texte équilibré qui permet aux bateaux de pêche Vénézuéliens de venir pécher dans les eaux territoriales françaises. 75 % de ce poisson péché sont débarqués en Guyane pour transformation. En échange, les navires Martiniquais auront la possibilité de pécher au large du Venezuela.

La France gagne sur les 2 fronts de la transformation de la pèche Vénézuélienne et de la pêche au large du Venezuela. Lire la suite