Ces « mineurs » qui minent nos finances

Communiqué de Dominique MARTIN, Conseiller régional honoraire, membre du Bureau politique du Front National

Le Front National l’affirmait sous les moqueries et critiques générales, mais aujourd’hui même la presse l’annonce avec surprise et regrets : certains clandestins, « mineurs isolés », seraient en fait des adultes profitant du système. Quelle surprise !

Rappelons que l’accueil des « mineurs isolés » est imposé aux Départements par l’État qui les répartit à discrétion. La responsabilité des contrôles et leur faillite incombent donc évidemment à l’État, dont c’est un nouvel échec.

Convaincu de tricherie, le fautif ne devra rien rembourser, mais quitter le territoire sous 30 jours, puisqu’on l’a laissé libre. Que croyez-vous qu’il fera ?

Au passage, on apprend qu’un mineur isolé peut percevoir 150 000€ d’aides en 4 ans et demi, soit plus de 2 777€ par mois. Il s’agit de générosité publique avec notre argent, sans travailler naturellement. Bien entendu, cela ne comprend pas les dépenses annexes : coûts administratifs, déplacements, hébergement, examens et soins de santé… Nos compatriotes SMICards ou en fin de droit apprécieront.

Dominique Martin dénonce l’incurie de l’État, dont la promesse de contrôles est une nouvelle fois prise en défaut. Il rappelle les propositions du Front National en matière d’immigration : contrôle a priori, suppression de ces aides qui sont un appel d’air à l’immigration clandestine, et reconduction à la frontière immédiate. Plus que jamais, être Français, ça s‘hérite ou ça se mérite ; les clandestins qui violent nos lois et nous trompent ne méritent rien.