Établissement d’une garantie de Compétences

Déclaration écrite de Dominique Martin, Député français FN/ENL au Parlement européen

Déclaration au titre de l’article 162 Paragraphe 12

Il existe aujourd’hui beaucoup de certifications et qualifications différentes au sein de l’Union européenne. Cette diversité, richesse pour chaque État-membre, peut parfois apparaître comme un frein au recrutement.

Le constat de cette diversité avait mené, en 2008, à la mise en place d’un « cadre européen des certifications pour l’éducation et la formation tout au long de la vie ». Les objectifs de ce cadre n’ont pas été remplis. Il est dès lors nécessaire, aux yeux de la Commission, de réviser ce système avec une nouvelle recommandation.

Pourtant, en 2016, la Commission n’a pas plus d’études qu’en 2008.

Elle n’est pas en mesure d’évaluer la valeur de la formation générale et professionnelle d’un pays à un autre. Or, c’est en partie cette valeur qui permettrait de garantir des compétences équivalentes. Dans le même sens, elle ne peut garantir la perméabilité entre les différents systèmes de formation.

Vous utilisez le terme d’harmonisation mais en réalité vous devriez parler de nivellement vers le bas ! En effet, les disparités sont trop importantes pour procéder à une telle harmonisation sans baisser les critères de qualification et de compétences. Par ailleurs, certaines spécificités nationales se trouvent, encore une fois, menacées par ce système.