Représentation des salariés au sein des conseils d’administration

Que les travailleurs soient informés et participent à la décision des entreprises : oui !

Qu’ils prennent le contrôle des conseils d’administration : non !

Je tente de me rassurer ; et de nous rassurer : la volonté des députés socialistes de permettre aux salariés d’agir sur le choix stratégique des entreprises ne touchera que les grandes structures.

C’est une consolation bien amère quand on sait que ces grandes entreprises ferment ou délocalisent, à l’aide des subventions européennes !

 

Budget général de l’Union européenne pour l’exercice 2017

Le rapporteur général du budget annonce-t-il une faillite prochaine ?

Plusieurs budgets sont déjà consommés fin avril du fait de l’argent que l’Europe donne aux réfugiés ! « L’Union européenne fait du pilotage à vue » !

Le rapporteur s’attend à une avalanche de factures impayées, sans solution de secours…

« Comment va-t-on faire pour les mois restants ?  »

 

Intervention sur le potentiel de création d’emplois des PME

Je rappelle l’importance vitale des PME représentant 80 à 90% des salariés ! Je dénonce l’absence de soutien des banques, les délais de paiement des factures, l’absence de subvention de la part des collectivités ou encore l’inégalité fiscale par rapport aux multinationales.

J’invite la Commission à ne pas se focaliser seulement sur la création d’emplois par les PME/PMI mais à se focaliser en priorité sur les mesures visant à stopper la destruction, en France, de 1000 emplois par jour au sein de ces structures !

 

Intervention à propos de l’intégration des chômeurs de longue durée sur le marché du travail

Je m’insurge en Commission des mesures visant à combattre les conséquences et non les causes du chômage longue durée, fruit de ce qu’a construit l’Europe et de ce qu’elle continue à développer : la mondialisation, l’ouverture des marchés, le dumping social et l’élimination des protections douanières !

« Vous êtes en train de tuer la poule aux œufs d’or, il n’y aura bientôt plus rien à récupérer et donc plus rien à redistribuer !  »

 

Intervention lors de la discussion sur le Fond Européen d’Ajustement à la Mondialisation

L’Union européenne : le serpent qui se mord la queue ! Je rappelle que le Fonds européen d’ajustement à la mondialisation a été créé pour répondre aux problèmes causés par la mondialisation que l’Union européenne appelle toujours plus de ses vœux !

« On voit l’argent partir, mais les travailleurs ne le voient jamais arriver !  »

 

Intervention lors de l’audition sur l’Agenda pour les Nouvelles Compétences

Horrifié des chiffres sur l’illettrisme et des 9 millions de pauvres en France, je critique la destruction des emplois que cause l’Europe et interroge la Commission : « êtes-vous conscients que plus il y a d’Europe, moins ça fonctionne ?  »

 

« Lutte contre la pauvreté des ménages » | Mon intervention en séance plénière du Parlement européen

« Évaluation de la stratégie de l’UE en faveur de la jeunesse » | Intervention au Parlement européen :

J’ai rappelé que la destruction systématique des emplois de ces dernières années n’aide pas à trouver des emplois pour nos jeunes. Il s’étonne également que l’on soit capable, dans une même réunion, de réclamer plus d’inclusion des migrants tout en déplorant le manque d’emplois pour les jeunes !

 

« Représentation des salariés au sein des conseils d’administration » | Intervention au Parlement européen

Lors du débat sur la représentation des salariés au sein des conseils d’administration, je me suis opposé à un modèle unique de normes minimales et a rappelé que chaque ètat membre a des fonctionnements différents, des cultures d’entreprises différentes et des cultures syndicales très différentes. Un modèle européen unique ne fonctionnera pas !