Présentation des candidats pour le canton de Seynod

Les candidats du Front national sur le canton de Seynod ont tenu une conférence de presse vendredi dernier.

Cécile Guillermain, conseillère municipale de Seynod, et Alain Fischer, conseiller municipal de Cran-Gevrier seront les candidats titulaires. Brigitte Audubert, élue au conseil de Quintal sur une liste sans étiquette, et Jean-Marc Sonney seront leurs suppléants.

CantonSeynod

Dauphine20150215ConfPresseCantonSeynod-400x193

Tribune de Thomas Noël, Conseiller municipal FN, dans le bulletin municipal de la ville d’Annecy

Le mal a frappé la France et peut y resurgir n’importe où, à Paris ou Annecy. Car, là-bas comme ici, des dirigeants faibles – ceux-là même qui pleurnichent aujourd’hui une bougie ou un pancarte à la main – l’ont laissé proliférer, par lâcheté ou incurie. « Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes » – disait Bossuet.

Sur fond de mépris de nos élites pour notre propre identité, 40 ans de déni, d’angélisme et de trahison ont fait le lit d’un islamisme radical et d’un communautarisme décomplexé qui se traduisent au mieux par une haine anti-française au quotidien, au pire par des carnages.

Mais que faire sur le plan local, à Annecy ? La réponse est claire : ne rien céder à des revendications de plus en plus pressantes, nombreuses et incompatibles avec notre mode de vie. Car elles émanent non pas des musulmans modérés qui n’aspirent qu’à vivre paisiblement, comme n’importe quel français, mais des plus radicaux d’entre eux, mus par un seul but : imposer leur propre culture au détriment de la nôtre.

Il y a quelques semaines, un membre de la direction d’une école primaire nous déclarait qu’ « on a mis le doigt dans l’engrenage » ( sic! ) en acceptant de proposer un plat de substitution lorsque les menus des cantines scolaires contiennent du porc. Car depuis, les revendications vont crescendo : réclamation (refusée) de viande halal à chaque repas, port du voile pour les mamans encadrant les sorties scolaires, dispense de piscine pour les filles avec certificats médicaux douteux à l’appui, etc. Et lorsque les équipes pédagogiques au bord du découragement soulèvent ces graves problèmes, elles se heurtent à un silence gêné…

C’est le même silence qui a répondu, cet été, aux drapeaux de l’État Islamique brandis en plein centre d’Annecy lors des manifestations de soutien à la Palestine. Malgré l’alerte que nous avions lancée, pourquoi le maire s’est-t-il abstenu de condamner l’apologie du terrorisme ?

Continuerez-vous de céder aux pressions communautaristes ? Courberez-vous encore longtemps l’échine devant ces provocations haineuses ? Les marches silencieuses font rire nos ennemis. Notre courage et notre détermination les effraieront !

Monsieur le maire, jusqu’au 7 janvier 2015, vous pouviez prétendre ignorer que la faiblesse des dirigeants met nos concitoyens en danger. Désormais je l’espère, les images horribles de ces tragiques événements graveront dans votre esprit les conséquences mortelles de la lâcheté politique.

Réunion publique à Sallanches le vendredi 23 janvier à 19h30

Cher(e) Ami(e),

2014 a été l’année du Front National. Dans les urnes comme dans les sondages notre Mouvement emporte toujours plus de succès. Nous sommes désormais présents dans toutes les institutions de la République : communes, regroupements des communes, Conseils généraux, Conseils régionaux, Assemblée Nationale et Sénat.

L’année 2015 confortera cette formidable progression avec les élections départementales des 22 et 29 mars et notre entrée dans cette nouvelle assemblée délibérante.

La situation dramatique de la France ne résulte pas de la fatalité mais de choix politiques délibérés faits par l’UMP et le PS, qui servent d’autres intérêts que ceux du peuple de France.

Une vraie alternative est possible. Nos candidats et candidates, dans chaque canton, avec le soutien de nos cadres, de nos militants auront la lourde responsabilité de montrer la voie du renouveau.

Pour vous présenter nos propositions, les enjeux de ces élections départementales, j’ai le plaisir de vous convier à notre prochaine réunion publique qui se tiendra

Le vendredi 23 janvier à 19h30

Salle de la Pointe Percée – Bâtiment Le Saint-Eloi

147, rue Pellissier à SALLANCHES (74700)

Cette réunion sera suivie comme à l’habitude d’un buffet campagnard, et nous boirons le verre de l’amitié. Pour une bonne organisation de la soirée, merci de confirmer votre présence à Catherine DARDENNE au 06.23.33.06.59

Je compte sur votre présence

                                                                                                                                                                 Dominique MARTIN

Clusiens : Bonne et Heureuse Année 2015

Article paru dans le « pl+s de Cluses », bulletin municipal de janvier/février 2015

Dans un magnifique élan de démocratie (dite participative) Jean-Louis Mivel, le nouveau « Maire par hasard », a sollicité ses oppositions municipales pour rédiger un second article dans le présent bulletin municipal. Rappelons ici que ces oppositions représentent 59% des clusiens, et que « Pl+s de Cluses » n’est pas paru depuis près de six mois !… Il a même eu la courtoisie de nous en imposer le thème : « présenter vos vœux à la population » !…

Cette belle politesse ne nous surprend guère quand on sait que les principales décisions de cette nouvelle municipalité ont été de réduire encore plus la parole des représentants des 59% de clusiens qui ne l’ont pas choisie : deux bulletins municipaux en 9 mois, un nouveau Règlement Intérieur du Conseil municipal qui supprime le procès verbal des réunions du Conseil (chut : les clusiens ne doivent pas savoir ce qui se dit en Conseil…), des invitations qui ne nous parviennent jamais (comme le repas des anciens), un budget formation qui empêche toute formation, des directeurs de service que l’on ne peut pas solliciter directement, des moyens de fonctionnement inexistants, etc.

On finit par regretter l’illustre Jean-Claude Léger, « le Maire malgré lui », triste fossoyeur de la Ville de Cluses durant 31 ans.

Question : comment présenter ses bons vœux aux habitants d’une cité qui perd de la population alors que le département en gagne (signe du « bien vivre » à Cluses…), d’une cité où les boulangeries ferment (deux en un an), d’une cité où les bars disparaissent (5 en 6 mois), d’une cité où le commerce se meurt (les grandes enseignes préférant s’installer sur les communes voisines), d’une cité où les panneaux « À vendre » fleurissent à chaque coin de rue, d’une cité où les grues de chantier sont absentes alors qu’elles poussent tout alentour, d’une cité où le désert médical s’installe (de moins en moins de médecins et une clinique à l’agonie), d’une cité où les friches industrielles mitent le territoire communal, d’une cité où le chômage est le plus élevé de Haute-Savoie, d’une cité où le deal de drogue se pratique en toute impunité, où le racket devient une activité courante, où l’agression, le cambriolage et l’attaque à main armée ne font même plus la une de la presse locale (tant c’est devenu banal)…

Mais soyons fair play et acceptons de jouer à cette démocratie totalitaire, sous la houlette de Jean-Louis Mivel, « Maire par hasard et par alliance » :

Alors, chers Clusiens, Bonne et Heureuse Année 2015, malgré tout…

Dominique Martin