L’armée mexicaine de la Communauté de communes

Communiqué de Dominique Martin, Conseiller communautaire 2CCAM, Conseiller municipal de Cluses

L’élection du nouveau président de la 2CCAM hier au soir a été le seul élément intéressant de la soirée. Face aux violentes critiques à peine voilées de son adversaire, Gilbert Catala a largement obtenu la succession de Loïc Hervé.

Son programme ? Rassembler autour de lui une équipe réduite de gens qui travaillent.

Résultat : on passe de 9 vice-présidents à 10 vice-présidents plus 5 conseillers délégués. Tous les maires des communes sont à nouveau vice-présidents ou représentés. Pire que dans l’armée mexicaine, 1/3 des élus sont désormais au bureau.

L’élection dans un silence pesant de ces vice-présidents a été d’un suspens insoutenable, la plupart étant élus selon la tradition soviétique du candidat unique.

Gageons que les promesses de travail et de changement seront tenues par ceux-là même qui ont déjà échoué.

En somme, on peut résumer l’élection d’hier, pour qui a (mal) écouté le Guépard : « il faut que rien ne change pour que tout change ». Bon courage !

Communauté de communes : le contribuable paiera de toute façon !

Communiqué de Dominique Martin, Conseiller municipal de Cluses, Conseiller communautaire 2CCAM

Un candidat déclaré, d’autres en embuscade : la 2CCAM est l’enjeu de toutes les ambitions. Mais pourquoi se battent-ils ?

On nous avait promis d’optimiser les moyens financiers et humains (personnel) : c’est « la grenouille qui veut se faire aussi grosse que le boeuf » ;

On nous avait promis une gestion saine : ils se sont jetés sur toutes les compétences, sans en avoir les moyens, au point qu’il manquerait 1,5 million pour finir l’année ;

On nous avait promis un rapprochement harmonieux des communes : les batailles d’ego l’emportent.

La seule certitude, au final, c’est que la 2CCAM, c’est plus de dépenses, plus d’occasions de s’endetter et donc plus d’impôts : quoi qu’il en soit, comme d’habitude, les contribuables paieront !

Mais pourquoi se battent-ils : pour défendre leurs indemnités, comme à l’habitude…

 

Protéger nos PMI-PME contre la mondialisation : une priorité en France !

Intervention de Dominique Martin en commission emploi et affaires sociales du Parlement européen.

Protéger nos PMI-PME contre la mondialisation : une priorité en France ! Madame Ulvskog jette l’éponge : « on ne peut plus lutter contre la mondialisation ».

Monsieur Martin est intervenu en Commission Emploi et affaires sociales sur l’avenir de l’industrie manufacturière en Europe. Il remercie la présence des experts mais dénonce la mondialisation qui irrigue l’ensemble du texte. La mondialisation, il le rappelle, « c’est faire fabriquer à des esclaves de pays lowcost pour vendre aux chômeurs de pays européens dits développés ».

Les PMI-PME représentent 90% des emplois salariés et si la France a perdu 3 millions d’emplois depuis la crise, c’est justement sur une doctrine de fond de l’UE : la concurrence libre et non faussée. Comment protéger nos PMI-PME ? Notre marché intérieur ?

Contrairement à ce que soutient Madame Ulvskog, Dominique Martin est né dans les années 60 et rappelle qu’à cette époque, les honnêtes gens pouvaient se loger…

Retour sur le colloque MENL « Economie collaborative : dangers ou solutions ? »

Le 7 novembre, Dominique Martin organisait, sous l’égide du MENL, un colloque international sur l’économie collaborative.
Il vous remercie pour votre présence et vous invite chaleureusement à retrouver ci-dessous quelques lignes sur les raisons de ce colloque, le programme, les vidéos, ainsi que plusieurs photos de l’évènement.
Les interventions écrites des experts seront également publiées très rapidement.

Le monde change vite, très vite, c’est pourquoi ces évolutions aussi rapides que la technologie qui les sert nous interpellent pour l’équilibre de la société du travail dans son ensemble. Partager au lieu de posséder, cela semble une bonne idée. Il n’est pas pour le moment certain que l’économie collaborative stimulera ou freinera l’économie car le temps d’expérimentation reste trop court. Mais nous sentons un véritable engouement. Elle s’est imposée dans certains domaines d’activité (les transports, l’hébergement, la musique…), d’autres suivront. Mais des questions légitimes se posent.
Sommes-nous en train de vivre une révolution sociétale ?
Est-ce que l’économie collaborative en temps de crise est le remède au chômage ou juste un cache misère ?
Ne crée-t-elle pas une situation de concurrence déloyale ?
Assure-t-elle de bonnes conditions de travail et une protection de qualité aux travailleurs ?

Ce colloque a été pensé pour vous apporter des réponses claires tant au plan législatif et juridique que par des témoignages de personnalités qui accompagnent le monde de l’entreprise et cet éco-système qu’est l’économie collaborative.

Retour sur le colloque MENL "Economie collaborative : dangers ou solutions ?"

Dominique Martin assiste aux Cérémonies du 11 novembre à Cluses

Moment de recueillement devant le monument aux Morts

 

Dépôt de gerbe avec le Maire de Cluses

 

Honneur aux drapeaux et au 27ème BCA

 

Explications de votes du 23 au 26 octobre

TRAN : Accord euro-méditerranéen CE-Maroc relatif aux services aériens
Rapporteur : Dominique Riquet (Ultra Libéral, FR)
A8-0303/2017

J’ai voté pour cet accord aérien avec le Maroc.

Signé en 2006, l’Accord est appliqué provisoirement dans l’attente de sa ratification par tous les États membres de l’UE, ce qui est aujourd’hui chose faite. L’accord a assoupli les règles d’accès aux marchés européens et marocains. Son application provisoire fut indubitablement favorable aux compagnies européennes dont la compétitivité n’est pas menacée par les transporteurs marocains tandis que les autorités marocaines ont obtenu ce qu’elles recherchaient en échange, à savoir des retombées économiques positives dans le secteur touristique. En outre, l’Accord s’est accompagné d’une sensible baisse des tarifs pour les passagers. Lire la suite

Ces « mineurs » qui minent nos finances

Communiqué de Dominique MARTIN, Conseiller régional honoraire, membre du Bureau politique du Front National

Le Front National l’affirmait sous les moqueries et critiques générales, mais aujourd’hui même la presse l’annonce avec surprise et regrets : certains clandestins, « mineurs isolés », seraient en fait des adultes profitant du système. Quelle surprise !

Rappelons que l’accueil des « mineurs isolés » est imposé aux Départements par l’État qui les répartit à discrétion. La responsabilité des contrôles et leur faillite incombent donc évidemment à l’État, dont c’est un nouvel échec.

Convaincu de tricherie, le fautif ne devra rien rembourser, mais quitter le territoire sous 30 jours, puisqu’on l’a laissé libre. Que croyez-vous qu’il fera ?

Au passage, on apprend qu’un mineur isolé peut percevoir 150 000€ d’aides en 4 ans et demi, soit plus de 2 777€ par mois. Il s’agit de générosité publique avec notre argent, sans travailler naturellement. Bien entendu, cela ne comprend pas les dépenses annexes : coûts administratifs, déplacements, hébergement, examens et soins de santé… Nos compatriotes SMICards ou en fin de droit apprécieront.

Dominique Martin dénonce l’incurie de l’État, dont la promesse de contrôles est une nouvelle fois prise en défaut. Il rappelle les propositions du Front National en matière d’immigration : contrôle a priori, suppression de ces aides qui sont un appel d’air à l’immigration clandestine, et reconduction à la frontière immédiate. Plus que jamais, être Français, ça s‘hérite ou ça se mérite ; les clandestins qui violent nos lois et nous trompent ne méritent rien.

 

La Haute-Savoie, département d’une France en voie de sous-développement ?

Communiqué de Dominique Martin, Conseiller régional honoraire, membre du Bureau politique du Front National

La presse de ce jour annonce une hausse de 30% du nombre de places d’accueil pour les sans-abri à Annecy. C’est une mesure malheureusement indispensable pour la survie d’un nombre toujours plus important de nos compatriotes.

En effet, alors que la Haute-Savoie est l’un des départements les plus riches et prospères de notre pays, alors que la Suisse voisine étale son opulence et attire les frontaliers, les inégalités se creusent.

Alors que les emplois quittent la France, entendre, ou lire au détour d’un article, « Inch’allah on aura bientôt les papiers et après on travaille » sonne comme une provocation pour les oubliés de la République qui n’ont plus rien.

Les Français, surtout les plus déshérités, s’indignent de voir les aides se diriger d’abord vers les immigrants, surtout s’ils sont clandestins.

Dominique Martin rappelle que, sans relocalisation de nos emplois, sans maîtrise de nos frontières et de nos lois, notre pays ne pourra que gérer tant bien que mal l’augmentation constante de travailleurs pauvres, et de personnes sortant de toutes les statistiques pour n’apparaître qu’au détour des maraudes de l’aide sociale. Face à la politique pour les riches et les puissants de Jupiter-Macron, le Front National constitue la seule alternative pour soulager la misère dans notre pays.

Profanation d’églises : halte au silence complice !

Communiqué de Dominique MARTIN, Conseiller régional honoraire, membre du Bureau politique du FN

La Haute-Savoie n’a pas été victime de la dégradation d’une stèle ou d’un monument, mais de la profanation de 12 églises ces derniers jours ! Outre le « simple » vol, les chrétiens ont la douleur d’avoir vu disparaître des calices servant au culte ainsi que des ciboires contenant des hosties consacrées ; il s’agit de la plus grande agression possible contre leur foi.

Or, Gérard Collomb, de même que les élus hauts-savoyards, d’habitude si prompts à s’indigner pour quelques graffitis, sont d’un silence complice. Comme si demander la mutilation d’une statue en Bretagne, ou s’attaquer au plus profond de la foi des chrétiens, était normal dans notre pays !

Dominique MARTIN, au nom du Front National, condamne le silence assourdissant des élus et autorités complices. En ce jour des Morts, il rappelle que la France puise son origine dans le christianisme et dans la chaîne ininterrompue de chrétiens qui ont façonné notre pays, modelé notre culture et créé notre Nation. Toute agression contre les chrétiens est une agression contre l’âme de notre pays, dont les auteurs doivent être recherchés et châtiés en conséquence.